Iseldis Aéledfeorh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Iseldis Aéledfeorh

Message  Engelwine le 10/10/2012, 13:45

Nom:
Iseldis Aéledfeorh
(origine d’Iseldis: de Is(glace) et Hild(bataille))
Mère: Maerwynn
Père: Eadbearn

Surnom(s):
« Isel »

Age: 24 ans

Sexe: Femme

Race: Humaine

Culture et origine: Rohirril

Signes particuliers:
Rien de particulier en apparence
Se sépare rarement de ses armes, cela doit être de famille…

Description physique:
Des cheveux mi- longs châtains clair, les yeux verts, 1m68

Psychologie:
Comme sa cousine Engelwine c’est une Aéledfeorh... elle représente dignement cette lignée par son impétuosité. C’est une femme loyale qui possède un grand respect des valeurs et traditions. Toujours prête à aider ses amis et ses pairs à partir du moment où la raison est juste. Elle est très sociable et n’est pas la dernière à lever le coude à la taverne. On dit même qu’elle produit elle-même son hydromel… mais attention il faut avoir le cœur et l'estomac bien accrochés.


Qualités:
Conviviale, loyale, courageuse

Défauts:
Impétueuse

Compétences:
A se demander si elle n’est pas née sur le dos d’un cheval… en tout cas elle en a l’air. Elle semble ne faire qu’un avec Sceadu (*Ombre) sa jument.
Aime manier les lames et surtout les dagues. Baissez la tête quand vous lui dites quelque chose de travers on ne sait jamais...
Elle travaille le cuir et aime coudre de belles tenues.
Joueuse de harpe et de luth à ses heures.


Histoire:

( http://www.youtube.com/watch?v=LEYkFQF566M )
Elle naquit dans le hameau fortifié d'Underharrow, situé entre Edoras et Dunharrow et géré par le seigneur Erkenbrand.
Lors de son premier rite de passage à l'âge de 6 ans, ses parents constatèrent avec dépit que les centres d'intérêt et aptitudes de leur fille tournaient principalement autour des occupations de son père, cavalier dans le détachement militaire d'Underharrow. Elle aimait déjà les lames... il n'était pas rare qu'elle profite du sommeil de son père, pour lui prendre sa dague et mimer quelques combats épiques cachée dans l'écurie ou de combattre les petits rohir du quartier, armée d'une épée en bois. Curieuse, elle savait se faufiler discrètement dans les réunions et conseils de guerre que le Cairl organisait et où siégeait son père. Elle y comprenait rien mais se doutait que cela devait être très important en regardant les visages sérieux de ses pairs. Et elle s'amusait à imiter leurs postures et prendre un air important comme l'aurait fait un officier.

Un jour, elle assista à un entrainement où elle aperçut sa cousine Engelwine dans les rangs du détachement de Gutlàf Cairl. Cette dernière n'avait alors que 14 ans et combattait déjà avec ferveur. Iseldis se dit alors "Pourquoi pas moi?" Depuis elle ne démordait pas qu’elle deviendrait une grande combattante comme sa cousine. Ses parents auraient préféré une destinée beaucoup plus sage… mais on ne discute pas avec une Aéledfeorh décidée…

En attendant l'âge d'entrer dans ce corps militaire, Iseldis continua de travailler dans la ferme familiale. Mais, dès qu'elle entendait le cliquetis du métal, elle n'hésitait pas à courir vers le camp d'entrainement pour regarder son père ou sa cousine. A force d'insistance, elle avait même réussi à convaincre Engelwine de lui donner quelques cours en cachette car son père espérait toujours qu'elle change d'avis et ne voulait pas plier à ce désir. Quel ne fut pas sa tristesse, d'apprendre 4 ans plus tard qu'Engy partait avec un tuteur très loin d'ici. Son oncle ne voulut rien lui dire, surement par crainte de sa réaction de savoir sa cousine partie avec un eldar. Elle continua seule à combattre ses ennemis invisibles dans l'écurie. Par chance, la botte de foin ne rendait pas les coups.

2ème rite... 12 ans déjà... Son père lâcha un grand soupir devant la persévérance de sa fille à vouloir entrer dans le détachement. Mais, il ne pouvait cacher sa fierté aussi. Pour lui prouver qu'il acceptait enfin son choix, il lui offrit sa première dague et la présenta au Cairl. Dès lors, elle prit sa place dans les rangs et comme sa cousine dû faire ses preuves pour se faire accepter de ses ses frères... à une différence près, ils y étaient préparés... et ils connaissaient le tempérament de cette famille...

Au fil des années, Iseldis se spécialisa dans le maniement des épées et des dagues. Son domaine de prédilection étant l’infiltration, elle se portait souvent volontaire pour toutes les missions d’éclaireurs. Elle savait jouer avec les ombres et sa corpulence lui donnait un pas léger et discret. Elle avait même créé sa propre tenue pour répondre à ses besoins plutôt que d'utiliser les uniformes fournis par le camp.

Plusieurs fois, Engelwine était revenue à Underharrow, l'occasion pour ces deux Aéledfeorh d'accomplir quelques missions dans les environs. Engy lui avait présenté son meilleur ami Deorwulf qui ne pouvait s'empêcher de pester sur Iseldis d'être aussi impétueuse que sa cousine. Mais, cela ne gâcha en rien, les liens qui se tissèrent entre Iseldis et Deorwulf. D'ailleurs, il n'était pas le dernier à suivre la rohiril, pourtant de six ans sa cadette, dans ses plans foireux. Comme le jour où elle décida de faire son propre hydromel. Elle en ramena sans le dire lors d'une mission sur le chariot de vivres. Il était tellement alcoolisé qu'il mit à terre une bonne moitié de la patrouille en pleine mission...

( http://www.youtube.com/watch?v=mtM_cc4SPJI )
A l'âge de 22 ans, elle rencontra enfin le grand amour, c'était un frère de lance... Il se nommait Beorden. Il était grand, blond le regard froid et déterminé. Il était arrivé il y a peu de temps de Dunharrow. Quand Iseldis le rencontra, elle tomba sous son charme. Il fallut peu de temps à Iseldis pour prendre les devants et faire sa connaissance. Il fut séduit à son tour par sa gentillesse et la fougue qu'elle dégageait. Dans le respect des traditions, ils désiraient se marier mais le destin en décida autrement. Beorden périt lors d'une mission où Iseldis n'avait rien pu faire pour le sauver. Son coeur n'était plus qu'une plaie béante et le chagrin l'entraina dans des missions de plus en plus périlleuses. Le Cairl remarqua l'attitude d'Iseldis et profita de la présence d'Engelwine pour lui confier cette dernière afin qu'elle la prenne sous son aile. Elle suivit alors sa cousine à Stangarde avec les autres volontaires pour aider Stanric à protéger le camp.
avatar
Engelwine

Nombre de messages : 758
Date d'inscription : 19/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum